COMMENT J’AI PERDU 12 KG SANS RÉGIME NI SPORT ? | 10 Règles Essentielles

http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=968

Déclics

                                             

Certaines personnes se savent pertinemment en surpoids sans pour autant se décider à perdre du poids. Nous avons tous des déclics qui nous sont propres. Ces déclics nous disent quand nous sommes allés trop loin dans la prise de poids. Ils peuvent être basés sur notre environnement, notre travail, notre éducation, notre composition génétique. En conséquence, il existent divers déclics qui amènent les gens en surpoids à décider de perdre du poids. Lisez aussi 

 Comment savoir si vous êtes prêts avant de vouloir maigrir ?

En conséquence, les gens en surpoids qui prennent la décision de perdre du poids ont un vaste éventail d’idées sur le poids idéal, ainsi qu’un grand choix de motivations et d’états d’esprit avant de tendre vers le poids idéal. Lisez aussi 

 Se motiver pour rester en forme et en bonne santé : 12 conseils.5) Le déclic émotionnel

Certains gens répondent aux déclics émotionnels déclenchés par les amis, les proches de leur famille, d’autres personnes de leur entourage. En fonction du type de relation interpersonnelle, l’attitude générale de la famille envers la gestion du poids, et d’autres déclics émotionnels, une personne pourrait commencer à suivre un régime simplement à cause d’une pression exercée par d’autres personnes. Lisez aussi : Pourquoi perdre du poids ? 8 raisons de perdre du poids.

Et vous, l’un de ces déclics vous amène-t-il à prendre la décision de perdre du poids ? Avez-vous d’autres déclics à nous suggérer ?

http://www.mag-nutrition.com/nutrition/manger-equilibre.php

Manger Equilibrer

Comment manger équilibré ?

Depuis quelques années, nous entendons dire qu’il faut manger varié et équilibré pour préserver sa santé. Qu’est-ce qu’une alimentation équilibrée nous apporte réellement ? Quels sont les grands axes à suivre pour couvrir nos besoins ? La notion d’équilibre alimentaire repose sur la variété, la modération et la convivialité, et permet le bien-être et la santé de chaque individu.

Les bienfaits de l’équilibre alimentaire

Bien manger n’est pas si compliqué qu’il n’y parait, il suffit de suivre les grandes lignes exposées plus bas pour y parvenir. Ce n’est ni contraignant, ni monotone et lassant : plaisir et alimentation saine ne sont pas incompatibles !

Tout d’abord, il est indispensable de savoir qu’une alimentation équilibrée permet de conserver un poids stable ce qui est rarement le cas lors de régimes ou l’on reprend aussi vite les kilos perdus. Manger équilibré est bon pour la santé. L’équilibre alimentaire permet de se sentir bien en maintenant le bon fonctionnement de l’organisme, d’éviter tous signes de fatigue dus à un manque de vitamines ou minéraux, d’avoir un bon système digestif sans troubles digestifs et de prévenir certaines maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, les cancers, l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle tout en ralentissant le vieillissement du à des carences.

En effet, la santé est souvent le reflet de ce que l’on mange : nous sommes ce que nous mangeons !

L’équilibre alimentaire permet de couvrir tous les apports nutritionnels conseillés. Il faut savoir que les besoins sont différents selon l’âge, le sexe, la taille, le poids, l’activité physique et l’état physiologique (grossesse, allaitement) ou encore pathologique (maladies).

Quels aliments doit-on manger ?

Utilisez des aliments de toutes les catégories alimentaires pour préparer vos repas : féculents, légumes, fruits, produits laitiers, viandes, poissons, œufs, corps gras, produits sucrés. Une seule catégorie d’aliments ne suffit pas à elle seule à couvrir tous les besoins nécessaires.

Voici les aliments à consommer dans une journée :

Les féculents ou légumes secs

On conseille une portion par repas en fonction de l’appétit. Le pain, les céréales, les pommes de terre et les légumes secs sont riches en glucides complexes du type amidon et sont source d’énergie, de protéines d’origine végétale, de fibres minéraux (dont le fer pour les légumes secs) et de vitamines (celles du groupe B). Le pain contribue à maintenir un bon équilibre alimentaire et ne fait pas grossir si il est consommé en quantité raisonnable. Pour information, 75g de pain (1 baguette = 250g) apporte autant d’énergie que 250g de pomme de terre, 55g de riz ou pâtes crus, 70g de légumes secs crus ou que 5 à 6 biscottes.

Ne pas se Priver de nourriture

https://anaca3.com/blog/se-priver-de-nourriture-pour-maigrir/

                                                                          

Un mariage, une cérémonie ou encore l’été qui arrive à grands pas et l’envie de perdre du poids s’inscrit dans votre cerveau. Pour maigrir vite, vous sautez les repas. Mais attention, mincir rapidement ne veut pas dire perte de poids durable. Voici pourquoi se priver de nourriture pour maigrir est une fausse bonne idée.

Risques à long terme d’une privation de nourriture

Lorsque les graisses sont utilisées comme source d’énergie, l’organisme produit des corps cétoniques. Ceux-ci sont issus du processus de transformation des tri-glycérides en glucose. Normalement en petite quantité dans le sang, leur nombre explose lors d’une perte de poids rapide. Le corps, après avoir épuisé ses réserves dans le foie (environ un jour) puis une partie de celles stockées dans les muscles, se tourne vers les tissus adipeux. Ainsi, l’objectif est atteint : arrêter de se nourrir fait maigrir.

Mais quel est l’impact de cette augmentation de corps cétoniques ? Cette accumulation dans le sang augmente l’acidité de celui-ci. Certaines enzymes ne peuvent fonctionner que dans une fourchette très restreinte en termes de niveaux d’acidité. Ce qui signifie que perdre du poids rapidement peut avoir des conséquences sur le bon fonctionnement de l’organisme. Dans les cas les plus sévères, cela peut conduire au coma.

Une repas plaisir

Bien que je  asse maigrir 

d

epuis plus d’un an maintenant [oui, oui, mon poids est stabilisé mais pour l’instant je continue à compter… Plus par réflexe que par nécessité, soit disant passant], comme tout être humain normalement constitué, il y a des jours où j’ai envie de me faire plaisir en faisant un écart. Eh oui, quel délice de se faire plaisir hein ! 

Mode d’emploi du cheat meal 

Le cheat  meal ou repas de triche ou repas plaisir [ce sont les différents noms que vous pouvez voir ou lire autour de vous] est tout simplement un repas où vous allez manger ce que vous voulez sans vous poser la question de combien vous mangez de pro points [maigrir] ou combien cela représente en calories. Vous vous faites plaisir et mettez votre cerveau en mode off !

Voici quelques recommandations si vous souhaitez faire un bon cheat meal :

– Organisez votre journée : s’il n’y a pas de moment idéal (déjeuner ou diner / après ou avant l’effort) pour faire un cheat meal, le tout est de s’assurer que votre total journalier ne soit pas trop lourd afin que votre excès ne soit pas trop important par rapport à vos besoins. Aussi, si vous avez mangé normalement toute la journée, vos besoins énergétiques sont quasiment atteint à la fin de la journée. Dans ce cas de figure, y ajouter un cheat meal n’est peut-être pas une bonne idée. Pour éviter d’être dans le très gros excès, planifiez vos repas de la journée en fonction de votre cheat meal. Il s’agit donc de prévoir votre cheat meal à l’avance ! Pour vous donner un exemple, je sais que je mange une pizza ce soir, je mange donc une bonne grosse salade composée ce midi et un bon fruit qui cale en collation. Comme ça, je me fais un cheat meal contrôlé et modéré, qui ne se transforme pas en cheat day !

Le corps humain est très intelligent et il se rendra vite compte du déficit calorique que vous lui imposez. Quand vous suivez un régime hypocalorique sur une longue période, votre corps va ralentir son taux métabolique pour conserver son énergie. Un Cheat Meal une fois ou deux fois par semaine va choquer le système et votre corps va booster son métabolisme. Un cheat meal assurera votre corps de ne pas se mettre en mode famine.

Motivation

Les cheat meals ou repas de relâche peuvent être efficacement utilisés comme une récompense. Si vous avez réussi à respecter votre régime alimentaire du lundi au samedi, vous devriez vous récompenser par un « bon repas » le dimanche. Le repas de triche à la fin de la semaine vous aidera à rester motivé en mangeant bien tout au long de la semaine et inversement, si vous ne parvenez pas à manger propre toute la semaine, ne vous accordez pas de repas triche.

Eviter le repas lourd le soir

Que manger le soir, pour bien dormir toute la nuit ?

On recommande souvent de « dîner léger » pour ne pas grossir et bien s’endormir. Oui mais… on se réveille parfois dans la nuit avec une belle fringale. En revanche, après un repas trop lourd, on a souvent du mal à s’endormir ! Comment organiser ses dîners pour un sommeil paisible ?

$$À quelle heure, le dîner ?$$

Au minimum, 3 heures avant  l’heure habituelle où vous vous mettez au lit. Soit une petite heure pour dîner tranquillement (en mangeant lentement, bien sûr afin d’arriver à l’indispensable satiété) et deux heures (ou plus) ensuite pour vaquer à vos occupations favorites. Ce qui laisse le temps à votre estomac d’effectuer le plus gros de son boulot et aux neurotransmetteurs nécessaires au sommeil de se mettre en place.

Un dîner riche en tryptophane

Le tryptophane, c’est quoi ?
Un acide aminé, composant des protéines. Il est indispensable à la mécanique chimique qui fabrique la sérotonine et la mélatonine, ces neurotransmetteurs du cerveau qui gouvernent votre endormissement mais aussi les différentes phases de votre sommeil, dont celle du sommeil profond.

Où trouver du tryptophane dans l’alimentation ?
Le tryptophane est un acide aminé relativement rare. Vous le trouvez surtout dans les viandes, les coquillages, les oeufs, le lait et les produits laitiers : fromages frais et fermentés, yaourt. Et ce sont ces derniers que vous devez privilégier. Pourquoi ? Parce que les viandes sont riches en un autre acide aminé, la tyrosine, nécessaire à la fabrication de la dopamine, un autre neurotransmetteur indispensable à l’activité motrice. Donc pas favorable du tout à un bon sommeil.

Manger jusqu’à satiété

A force d’avoir d’enchaîner les grignotages, les restrictions alimentaires et les crises de boulimie, vous ne savez plus reconnaître vos sensations de faim ? Alors cet article est fait pour vous. Je vous explique en détails comment les reconnaître et réapprendre à manger en fonction de votre faim.

Cet article est la suite de l’article pourquoi je n’arrive pas à manger selon ma faim et ma satiété ? Si vous ne l’avez pas lu, je vous invite à le lire car vous y apprendrez les principales raisons pour lesquelles la plupart des personnes ont du mal à manger en fonction de leur faim et de leur satiété. Cela vous aidera à moins culpabiliser.

Mais dans cet article je vais vous expliquer comment faire pour réapprendre à manger en fonction de votre faim.

Comment reconnaître mes sensations de faim ?

 

Tout d’abord je pense qu’il est important de rappeler qu’est ce qu’est la faim. La faim est un état que nous ressentons dans notre corps. Il nous indique que nous avons besoin de manger pour nous apporter de l’énergie et des nutriments nécessaire pour vivre et faire nos activités quotidiennes.

Les sensations de faim sont différentes selon chaque individu. En effet, certains vont repérer qu’ils ont faim parce qu’ils ressentent des étourdissements mais n’auront jamais le ventre qui va gargouiller, pour d’autres les gargouillis seront là mais ils n’auront jamais de sensation d’étourdissement. C’est donc à vous de reconnaître quelles sont vos sensations de faim propres à vous.

Voici les principales sensations de faim possibles :

  • vous avez l’impression que votre estomac est vide, comme un creux à l’estomac
  • votre ventre se met à gargouiller
  • vous avez la gorge serrée
  • vous ressentez une légère fatigue
  • vous ressentez comme un léger étourdissement
  • vous avez une baisse d’attention
  • vous avez une sensation de froid
  • vous devenez irritable
  • vous devenez nerveux
  • vous avez très envie de manger
  • vous êtes très réceptif aux odeurs de nourriture qui vous donnent envie
  • vos papilles gustatives sont davantage développés

Attention !! Un seul de ces élément n’est pas suffisant. Il doit y en avoir plusieurs. Par exemple, si vous avez seulement très envie de manger, cela ne veut pas dire que vous avez forcément faim. Vous avez peut-être tout simplement envie de manger pour combler une émotion ou pas gourmandise. Si vous ressentez de la fatigue, ce n’est peut-être pas parce que vous avez faim, mais tout simplement parce que vous avez besoin de dormir. Si votre ventre gargouille, mais que vous ne ressentez pas spécialement de creux à l’estomac, c’est probablement que vous êtes en train de digérer le repas précédent. Ce n’est donc pas de la faim.

Comment voir le résultat prendre ses mensuration

Connaitre son tour de poitrine, de taille et de hanches est la clé pour avoir des vêtements qui vous vont parfaitement. Les autres mensurations, y compris la longueur d’entrejambe, la largeur d’épaules et la longueur de manche, servent moins souvent, mais il est utile de les connaitre au cas où. Cet article vous apprendra comment prendre toutes vos mensurations pour que vous les ayez sous la main la prochaine fois que vous aurez envie d’acheter en ligne ou de commander des vêtements sur mesure.

Soyez heureux dans la vie être heureux

Nous avons tous éprouvé ce sentiment à un moment ou à un a

utre de notre existence. Vous avez tout pour être heureux : une charmante compagne, une famille unie, un très bon emploi et une santé de fer. Pourtant, une insatisfaction persistante ronge votre esprit et finalement vous êtes convaincu qu’il vous manque quelque chose pour être vraiment comblé. Bien sûr, vous serez peut-être plus heureux, si vous changez légèrement votre rythme de vie, mais la meilleure façon de réagir consiste à accepter votre façon de vivre et à apporter les ajustements appropriés au quotidien, de manière à mieux apprécier ce que vous avez. Alors, comment faire pour prendre la vie du bon côté, au lieu de passer vos journées à vous plaindre ?

Vivez au présent. Faites comme les personnes heureuses et efforcez-vous de profiter pleinement de l’instant présent, au lieu d’être obnubilé par le passé ou obsédé par ce que l’avenir peut vous réserver. Réfléchir sur le passé peut vous aider à tirer des leçons de vos erreurs et penser au futur vous permet de vous fixer des objectifs et de faire une bonne planification à long terme. Cependant, pour être heureux dans la vie, prenez le temps de profiter pleinement de ce que vous faites à un instant donné. Concentrez-vous sur la journée présente, au lieu de penser à ce que vous avez fait la veille ou à ce que vous ferez demain [1][2].

  • Fermez les yeux et respirez profondément. Concentrez-vous sur l’instant présent et vos soucis s’envoleront. Soyez patient : cet exercice nécessite de l’entrainement.
  • Vous pouvez aussi méditer ou faire du yoga pour améliorer votre aptitude à mieux vous concentrer sur le moment présent, au lieu de vous inquiéter concernant l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *