class="post-template-default single single-post postid-459 single-format-standard woocommerce-demo-store" id="wrapper">

Referencement

 

un article est parût sur Google Actualité nous révélant qu’un projet de loi visant à taxé le plus grand moteur de recherche au monde aurait vu le jour. Ce genre d’action aura sans aucun doute un impact important dans le monde du référencement naturel et pour internet en général. 

Il semblerait que le gouvernement allemand aurait adopté en fin août un projet de loi qui obligent les moteurs de recherche à versé une commission lorsqu’ils envoient du trafic vers les sites des différents éditeurs allemands. Bien sûr, les éditeurs sont très satisfaits de la situation.

C’est donc le tour des éditeurs français de demander à ce qu’un tel projet de loi soit imposé. Par contre, Google et probablement d’autres moteurs de recherches aussi ne sont pas très enclins face à un tel projet. Dans le cas du géant de la recherche, il va même jusqu’à menacé le gouvernement que leurs sites ne seraient plus indexés plutôt que de devoir payé pour les 4 milliards de clics par mois sur les sites des différents éditeurs. Ils iraient même jusqu’à imposer une peine d’emprisonnement et une lourde amende aux contrevenants !

Selon Google, « En soumettant le référencement à rémunération et en punissant le défaut de versement de celle-ci de trois ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende, cela ne ferait que multiplier les conflits et ralentir Internet ».

À mon avis, le projet de loi me  semble totalement injustifiable. Les articles des principaux éditeurs du monde apparaissent dans  Google Actualité et dans le moteur de recherche. Dans tous les cas, les gens qui désirent lire en totalité les articles doivent le faire sur le site de l’éditeur directement à moins d’utiliser le site en cache.

En fait, j’irais jusqu’à dire que le principe de droits voisins (similaire aux droits d’auteurs) n’a pas sa place sur internet. Le projet de loi revient à demander à quelqu’un de payé le propriétaire du restaurant pour lui référer des clients. Ce n’est pas parce que c’est comptabilisable que l’on doit le faire !

Si Google cesse d’indexer les différents sites des éditeurs français, ce sont 4 milliards de visiteurs par mois qui iront voir ailleurs et qui n’auront plus facilement accès à leur contenu de qualité. Ceci aura un impact sans précédent sur le référencement naturel pour les éditeurs français et les autres sites qui n’ont pas de liens avec ces derniers.

Bien sûr, la suppression on doit aussi tenir compte de l’impact potentiel sur Google Adwords et le référencement payant. On parle quand même de 4 milliards de visiteurs par mois qui peuvent faire leurs recherches avec d’autres termes ou cesser de passer par Google pour se rendre sur les différents sites des éditeurs français.

En bref, si ce genre de loi est adopté, le référencement naturel, le référencement payant  et les éditeurs français seront touchés très fortement. Où va internet ? Est-ce que le développement sera vraiment ralenti passablement ? Qui tirera avantage de la situation si la loi est adoptée et que Google concrétise ses menaces ? Jusqu’à quels points les webmarketer, les blogueurs et autres acteurs plus ou moins importants d’internet seront touchés ?

Quel est votre avis sur le sujet ? Que ferez-vous si le tout se concrétise ?

Laissez-moi vos commentaires !

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Rejeter